L´Alsace: Dossier Prostitution

Articles apparues le 09.03.2017 dans l´Alsace Région.

Un Extrait: « Ingeborg Kraus juge par ailleurs que derrière la prostitution se cache un message d´inégalité entre hommes et femmes. « Cela dit que les hommes ont besoin de sexe et ne sont pas en mesure de contrôler leurs besoins sexuels. Et que le sexe, pour eux, c´est quand ils veulent et avec qui ils veulent, et qu´une femme doit livrer une réponse à cette pulsion sexuelle. C´est grave! Si on propage ce message, cela augmente la violence sexuelle dans nos sociétés. Le progrès, c´est de contrôler ses pulsions. Si on accepte la prostitution, on dit que les pulsions de l´homme ne sont pas contrôlables et du coup, l´homme se place à un niveau inférieur de la femme, il ne peut pas y avoir d´égalité hommes-femmes. » Continuer la lecture

Les collusions du protestantisme et du pseudo-féminisme vert dans le soutien au proxénétisme allemand

Florence Humbert, Décembre 2016.

Des avancées émancipatrices, une citoyenneté nouvelle dans une Europe pacifiée, c‘était ce que promettaient les fondateurs du parti des Verts lors de sa création en 1982 en Allemagne. Ce parti a en effet défendu toutes les causes qui ont fait avancer la société depuis 30 ans, en particulier les libertés dans le domaine de la vie intime: ils ont milité pour les droits des homosexuels, le droit à l‘avortement, (qui n‘est toujours pas autorisé en Allemagne, juste dépénalisé), la liberté d‘accés à la contraception.

Le parti des Verts a toujours été favorable aux femmes voulant s‘engager dans la vie politique, proposant des gardes d‘enfants pendant ses congrés et ses réunions, les Verts furent le 1er parti à introduire des quotas de femmes dans toutes ses structures, validant ainsi tout au long de son histoire en démocratie interne un principe constamment contesté par toutes les autres structures, au nom de la même démocratie. Continuer la lecture

Un message d´espoir pour la nouvelle année

Chères amies et amis, je voudrais entamer cette année par un message d’espoir.
En Allemagne, nous [la coalition « Stop Sexkauf » (Stop à l’achat de sexe!)] avons décidé de fermer tous les bordels d’ici les 2 prochaines années. En 2017, nous allons accuser l’Allemagne de violation des droits de la personne par sa loi sur la prostitution et déposer une plainte auprès de la Commission européenne. Nous avons assez de preuves pour cela! C’est dire que pour la première fois dans l’histoire, un pays sera accusé de normalisation de la prostitution et d’acceptation de violence faites aux femmes. De concert avec les avocates les plus qualifiées au monde, nous sommes en train de rédiger cette plainte. Je remercie tout spécialement Lorraine Questiaux à Paris, qui a réussi à réunir autour de ce projet un groupe de spécialistes du droit européen.

A l’heure de politiques défensives, du recours à des solutions simplistes et au populisme, où les réponses aux changements de la mondialisation sont réactionnaires et où les femmes sont maltraitées et réduites à nouveau aux rôles de ménagère et de putain pour apaiser la peur des hommes, cette plainte constituera également un défi pour l’Union européenne. L’Europe respectera-t-elle sa Charte fondée sur l’égalité et la dignité des personnes ou permettra-t-elle que certains pays violent les droits de la personne? L’Europe comprendra-t-elle qu’elle n’est pas seulement une structure financière, mais aussi un projet social où nous partageons des valeurs communes? Continuer la lecture

Signez la pétition!

https://www.change.org/p/interdire-l-%CC%81achat-d-%CC%81actes-sexuels-abolir-la-prostitution

Madame la Chancelière Angela Merkel, Monsieur le ministre de la justice Heiko Maas, Madame la ministre des Droits des femmes Manuela Schwesig, 

Nous demandons:

1.     La mise en place d’une base juridique pour l’interdiction de l’achat d’actes sexuels, pour mettre fin à l’utilisation des femmes comme marchandise sexuelle.

2.     La renégociation de la loi sur la prostitution avec la participation d’expertEs ne comptant pas parmi les profiteurEs du système prostitutionnel.

3.     Un statut juridique pour le financement de l’aide à la sortie de la prostitution.

4.     La ratification d’urgence par le gouvernement de la Convention des Nations Unies de 1949, selon laquelle « la prostitution et les trafics humains qui l’accompagnent sont incompatibles avec la dignité et la valeur de la personne et mettent en danger l’individu, la famille et la société. »

Le MONDE diplomatique

Voici un extrait de l´article « Prostitution, la guerre des modèles » de William Irigoyen dans le monde diplomatique de janvier 2017: 

À l’opposé, la psychologue allemande Ingeborg Kraus milite très clairement en faveur de l’importation dans son pays des lois suédoises et pour la ratification de la convention internationale de 1949 pour la répression de la traite des êtres humains et de l’exploitation de la prostitution d’autrui. Initiatrice d’un manifeste de psychotraumatologues allemands contre la prostitution, elle a écrit à la chancelière Angela Merkel pour dénoncer les conséquences de la légalisation des maisons closes en 2001 (6), qui aurait fortement encouragé la demande : « Le “modèle allemand”, loin de les protéger, s’est avéré “l’enfer sur Terre” pour les femmes, écrit-elle par ailleurs (7). Nous observons une industrialisation de la prostitution, avec un revenu total estimé à 14,6 milliards d’euros et 3 500 bordels déclarés officiellement. » Certains de ces établissements, comme le Pascha à Cologne, sont devenus de hauts lieux de l’industrie du sexe. Plus de cent vingt prostituées travaillent dans cette « institution » qui s’enorgueillit d’abriter un « Éros Center du sexe pas cher, une maison close traditionnelle plus confortable et aux tarifs plus élevés, un étage réservé aux transsexuels, une discothèque avec des escorts et un hôtel».

Continuer la lecture

Lettre à ONU Femmes

Consultation d’opinion sur l’approche d’ONU Femmes concernant le travail sexuel, le commerce sexuel et la prostitution. 

Dr. Ingeborg Kraus, le 15.10.2016.

„Scientists for a World Without Prostitution“[1], avec son siège à Karlsruhe en Allemagne, est un regroupement d´experts de la santé (médecine, psychologie et psychotraumatologie), qui offrent des soins thérapeutiques et médicaux aux femmes en situation prostitutionnelle. Ce groupe est issue d´un manifeste[2] déclarant que la prostitution est humiliante, dégradante et à l´encontre des doits humains universels, que c’est un acte de violence et qu’elle perpétue cette violence dans la vie des femmes. En d´autre terme, il n’y a pas de « bonne prostitution ». Il réclame aussi une loi qui responsabiliserait les hommes, en exigeant une législation pénalisant les acheteurs de sexe, car nous sommes las d´être utilisé pour « réparer  les femmes » alors qu´une politique est menée qui incite les hommes à « casser les femmes ». Ce manifeste a été signé par les spécialistes en traumatismes psychiques les plus reconnus et les plus influents d’Allemagne. Nous voulons informer sur la réalité de la prostitution et ses effets nocifs sur la santé, informer des effets désastreuses d´une loi légalisant la prostitution, mettre en lumière la présence et la voix des experts de la santé qui sont en contact imminent avec les victimes de la prostitution: promouvoir nos expériences cliniques ainsi que les textes et études scientifiques sur la prostitution. Continuer la lecture

Sortir de la prostitution: enjeux et défis

Le 5 octobre 2015, la CLES a invité à la grande Bibliothèque nationale de Montréal des intervenantEs de marque en provenance de l’Irlande, de l´Allemagne, de la France, de la Suède et du Québec afin de partager leur expertise sous le thème Sortir de la prostitution: enjeux et défis.

L’évènement a connu un succès retentissant. En effet, plus de 225 personnes se sont déplacées pour entendre Rachel Moran, survivante, auteure du livre Paid for : My journey through prostitution et fondatrice du groupe de survivantes SPACE International, la docteure Ingeborg Kraus, spécialiste du trauma et auteure de l’appel des Traumathérapeutes contre la prostitution, Simon Haagstrom lieutenant détective à la section sur la prostitution et la traite humaine de la police de Stockholm ainsi que Geneviève Duché, présidente de l’association française l’Amicale du Nid.   –   Voici l´intervention de la Dre Kraus:

La prostitution est incompatible avec l´égalité hommes-femmes

Exposé de la Dre Ingeborg Kraus à la Conférence de Madrid: «La prostitution est incompatible avec l’égalité hommes-femmes », organisée par La « Comisión para la investigación de malos tratos a mujeres »

Madrid, 15.10.2015

En Allemagne, l’abolitionnisme n’est pas pris au sérieux parce qu’on s’imagine qu’il existe une « bonne prostitution ». On comprend que la prostitution infantile n’est pas tolérable ; de même, considère-t-on la prostitution dite « sous contrainte » comme un fléau. Mais la prostitution entre deux adultes que l’on dit mutuellement consentants, pourquoi pas ? Pourquoi interdire à deux adultes cette décision ?

Continuer la lecture