Archives de catégorie : Les violences

Le traumatisme comme pré-condition et conséquence de la prostitution

Dr. Ingeborg Kraus, exposé à Montréal/Canada, 10.05.2016. 

Merci de m’inviter ici à Montréal, particulièrement au Espaces V.I.E. (1) et la CLEF (2).

 

Judith Hermann (3) dit la chose suivante : „si un traumatisme ne reçoit pas de reconnaissance, il se manifestera sous forme de symptôme“.

„Répondre au trauma de l´exploitation sexuelle“. Le titre de notre rencontre est déjà un pas important pour la guérison des victimes car vous nommez le crime: „l´exploitation sexuelle“; vous percevez sa gravité: „le trauma“; et vous entrez en dialogue avec la victime, vous ne la laissez pas seule: „vous répondez“.

Donc, ce colloque que vous avez organisé est une reconnaissance, c´est déjà une réponse importante aux traumas des victimes.

Continuer la lecture

Sortir de la prostitution: enjeux et défis

Le 5 octobre 2015, la CLES a invité à la grande Bibliothèque nationale de Montréal des intervenantEs de marque en provenance de l’Irlande, de l´Allemagne, de la France, de la Suède et du Québec afin de partager leur expertise sous le thème Sortir de la prostitution: enjeux et défis.

L’évènement a connu un succès retentissant. En effet, plus de 225 personnes se sont déplacées pour entendre Rachel Moran, survivante, auteure du livre Paid for : My journey through prostitution et fondatrice du groupe de survivantes SPACE International, la docteure Ingeborg Kraus, spécialiste du trauma et auteure de l’appel des Traumathérapeutes contre la prostitution, Simon Haagstrom lieutenant détective à la section sur la prostitution et la traite humaine de la police de Stockholm ainsi que Geneviève Duché, présidente de l’association française l’Amicale du Nid.   –   Voici l´intervention de la Dre Kraus:

La prostitution est incompatible avec l´égalité hommes-femmes

Exposé de la Dre Ingeborg Kraus à la Conférence de Madrid: «La prostitution est incompatible avec l’égalité hommes-femmes », organisée par La « Comisión para la investigación de malos tratos a mujeres »

Madrid, 15.10.2015

En Allemagne, l’abolitionnisme n’est pas pris au sérieux parce qu’on s’imagine qu’il existe une « bonne prostitution ». On comprend que la prostitution infantile n’est pas tolérable ; de même, considère-t-on la prostitution dite « sous contrainte » comme un fléau. Mais la prostitution entre deux adultes que l’on dit mutuellement consentants, pourquoi pas ? Pourquoi interdire à deux adultes cette décision ?

Continuer la lecture

AMNESTY INTERNATIONAL VOTE UNE RÉSOLUTION EN FAVEUR DE LA LÉGALISATION DE LA PROSTITUTION!

Quels sont ses arguments pour cette prise de position choquante ?

Août 2015
Dre Muriel SALMONA
Présidente de l’Association
Mémoire Traumatique et Victimologie drmsalmona@gmail.com http://www.memoiretraumatique.org

Ce 11 aout 2015 à Dublin, dans le cadre de la mise en place de grandes orientations stratégiques, les 500 délégués du conseil international d’Amnesty International ont voté une résolution prônant la décriminalisation du système prostitueur (personnes prostituées, clients et proxénètes) pour protéger celles et ceux qu’Amnesty appelle « les travailleuses ou les travailleurs du sexe », tout en excluant de cette décriminalisation les systèmes coercitifs, la prostitution des enfants et la traite des êtres humains.

Cette résolution élaborée après près de deux ans de consultations et d’âpres oppositions au sein même d’Amnesty, et venant de nombreuses organisations et d’associations qu’elles soient abolitionnistes, féministes et/ ou de lutte contre les violences, de politiques, de personnalités, de professionnels du soin et de survivantes de la prostitution, etc. De nombreuses pétitions et lettres ouvertes ont circulé et ont récolté un grand nombre de signatures, telles que celles de la CEDAW, de Prostitutionresearch de Melissa Farley a lancé un appel avec 153 signatures de chercheuses, de chercheurs et d’universitaires (dont la mienne) de 19 pays, etc..

Continuer la lecture

Pour mieux penser la prostitution : quelques outils et quelques chiffres qui peuvent être utiles

Dre Muriel Salmona

En réponse aux pro-prostitution qui se présentent comme garants de la liberté et du progressisme et qui nous présentent, nous, associations abolitionnistes, comme des groupuscules rétrogrades, réactionnaires obnibulés par une moralisation de la société et une volonté de contrôler la vie sexuelle des autres.

Continuer la lecture